Partagez | .
 

 (Accepté) maksim - bad reputation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. Maksim Romanov
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 118
Gallions : 13
Age du personnage : 17 ans
Maison : Serpentard

Journal Intime
Liens:
Crédit: gaintkooley, silver lungs

Serpentard



MessageSujet: (Accepté) maksim - bad reputation   Mer 10 Mai - 9:22


mikhail maksim romanov

IDENTITE
Nom : Romanov, vieille famille sang-pur russe, sans aucun rapport avec les Tsars.
Prénom : Mikhail et Maksim. Mikhail, c'est Misha, Maksim, c'est Sima, mais il préfère qu'on l'appelle Mika.
Age : 17 ans
Date de naissance : 15 mars
Année : Septième année
Nationalité / Origine : Anglo-russe, il est binational.
Ascendance : Sang-mélé, à cause de sa mère vélane. Il a toutefois tendance à se considérer comme un sang-pur.

Baguette : 25 centimètres, chène rouge, un cheveu de sa mère.
Patronus : Un chat très fin, avec une fourrure soyeuse.
Epouvantard : Un loup-garou, la gueule en sang.
Animal de compagnie : Il possédait un chat, mais il n'a pas survécu à sa soeur.

Secret :  

NIVEAU MAGIQUE :
Défense contre les forces du Mal : 6/10
Sortilèges : 8/10
Métamorphose : 5/10
Potions : 7/10
Botanique : 8/10
Histoire de la magie : 7/10
Astronomie : 9/10
Vol : 3/10
Options →
Soins aux créatures magiques : 4/10
Arithmancie : 5/10
Divination : 7/10
Étude des Moldus : 2/10
Étude des runes : 7/10
Your appearance

Votre physique. ◊  La plupart des gens qu'il croise vous diront qu'il est beau. Beau mais atypique. Pour lui, la seule chose qui le rende attirant est la couleur de ses yeux, clairs, toujours emplis d'émotions. Les yeux sont le miroir de l'âme, non ? La sienne est noire et pourtant, ses yeux sont sans nuages, toujours vibrants. Le reste de son visage ne lui plait pas, trop anguleux, mal fichu. Il a des lèvres fines mais rougies par sa manie de les mordre, un nez droit et fier, et une crinière de cheveux blonds un peu bouclés qu'il garde courts pour ne pas à trop les entretenir. Malgré son air d'adolescent, il est grand, culminant à un mètre 87, avec un corps mince, voir maigre. On voit ses côtes, et il a peu de muscles, comme de force. Son corps n'est pour lui qu'une enveloppe sans utilité, qu'il déteste parfois, et ignore souvent. Il fait par contre très attention à la façon dont il s'habille, ne portant que des vêtements de qualité, des matières chères et des marques sorcières. Il lui arrive pourtant de porter un tee shirt ou un pantalon large, mais ce n'est que dans le secret de son dortoir, lorsqu'il veut être à l'aise et ne rien faire. Son uniforme n'est jamais défait, à l'exception de sa cravate, qu'il ne porte que rarement à la gorge. On la trouve enroulée autour d'un de ses poignets, ou dans sa poche, ou autour de la gorge d'un harceleur. La plupart des gens le prennent encore pour une victime, puisqu'il n'a fait sa poussée de croissance que l'an dernier, passant enfin de plus petit de sa classe à plus grand.
Malgré son éducation, il a du mal à cacher ses émotions. Mais il ne faut pas s'y tromper, elles ne le rendent pas plus abordables ; il arbore souvent une expression de dédain, de supériorité, de rancœur ou encore de frustration. Seuls ses amis et sa famille peuvent voir les rares signes de sa bonne humeur, ou de sa joie. Il a tendance à rougir, puis à s'énerver, mais son sourire fait parfois s’arrêter les gens dans les couloirs, tant ils n'y sont pas habitués, et tant ils changent toute la personnalité du jeune homme en une seconde.

Votre caractère. ◊ Les gens vous diront qu'il est asocial et mentalement instable, qu'il est froid et hautain avec ceux qu'il considère comme lui étant inférieurs, et ils auront raison. Maksim n'est pas le genre de garçon qui offre facilement des sourires et que l'on peut qualifier de facile à vivre, il a un caractère borné, désagréable et offensant qui ne passe pas bien avec le reste des élèves. Il n'aime pas montrer ses émotions en public, car pour lui c'est une déclaration de faiblesse, un risque de voir les gens qu'il aime visés. Il ne faut pourtant pas le prendre pour une armoire à glace sans sentiments, il bouillonne toujours intérieurement de mal être, d'angoisse, de peurs. C'est un gamin perdu qui se venge en étant méchant avec les autres afin d'exister d'une certaine manière à leurs yeux, répétant sans doute un cliché vieux de milles ans sur les souffres douleurs et leurs bourreaux.
Il n'est pas très positif, a tendance à broyer du noir, à prendre la mouche à la moindre remarque. La seule émotion qu'il ne peut pas contrôler en public, c'est bien la colère, dés que l'on parle de sa famille. Insulter qui vous voulez, sauf les Romanov, sous peine de finir à l'infirmerie, comme l'ont appris à leurs dépends de nombreux élèves.
Il ne manque pourtant pas d'intelligence. Élève brillant, qui s'investit dans ses études, il adore lire et passe une grande partie de son temps à la bibliothèque. C'est un bon musicien, bien qu'il manque de pratique, passionné de musique classique et d'opéra. Il lui est même arrivé d'aller voir les représentations moldues, certains étés quand il fuyait le manoir. L'adolescent met le compte de cet amour pour les belles choses, les belles musiques comme les beaux corps, sur une sensibilité qu'il n'a jamais su réguler. Il ne pleure pas pour un rien, certes non, mais il lui suffit d'être particulièrement stressé ou apeuré pour que quelques larmes perlent aux coins de ses yeux. Cela ne l’empêche pourtant pas d'être un abruti fini avec ceux qui tentent de l'aider, et il refusera par principe toute aide, exception faite de quelques élus.
Depuis la fin de la guerre, il tente de contrôler son impulsivité, de balancer ses émotions. De faire du masque qu'il porte en permanence la copie de ce qu'il devrait être à l'intérieur aussi, mais il n'y arrive que partiellement. Il y a toujours quelque chose pour faire ressortir les phrases assassines et le mépris, l'outrage et la violence. Ce n'est qu'en présence de personnes très spéciales qu'il éprouve enfin autre chose que de l'ennui ou des émotions négatives, mais il a appris petit à petit à ne pas rejeter ces moments. C'est un garçon entier qui n'aime pas les demi mesures, les mensonges de confort et les fausses excuses. Il est franc, jusqu'à faire du mal, mais il ne voit pas l'intérêt de se voiler la face ou d'offrir du réconfort alors qu'il ne le pense pas vraiment.
Pourtant, malgré tout cela, il a potentiellement un bon fonds. Il n'a l'intention de tuer personne, torturer ne lui vient pas naturellement. Il serait prêt à faire du mal, oui, en légitime défense ou pour protéger les siens, les venger, mais il préfère jeter des mauvais sorts inconfortables que de briser des vies. La violence physique est possible pour lui, puisqu'il prend plus souvent les coups qu'il ne les rend, mais après chaque bagarre il a l'impression d'être son père, et s'en rend malade. Ses sourires sont rares mais sincères, et il a une faculté à pardonner qui aurait disparu chez d'autres. Lui a tendance à dire que ce n'est pas de la bonté mais simplement parce qu'il aime se faire du mal, et ce serait sans doute vrai aussi. Être trahi et abandonné, cela fait partie de sa vie.


A FEW QUESTIONS

Comment est composée votre famille ?  ◊ Les Romanov sont six, à la base, mais depuis que leur père est derrière les barreaux pour avoir été balancé en tant que Mangemort par leur mère, disons que les choses sont un peu tendues, et qu'ils sont quatre. Mika a un frère aîné, Aleksandar, avec lequel il ne s'est jamais trop entendu, en raison de la différence d'âge, et qu'il n'a pas revu depuis déja cinq ans, puisqu'il a fui à la fin de la guerre pour ne pas être arrêté. Il ne sait même pas s'il le reconnaîtrait encore. Pour le reste, il y a sa mère, Natalya. Veela, femme d'affaire, modèle pour la presse sorcière, elle est imposante par son caractère et sa beauté, et elle adore ses enfants, même si Mika la trouve parfois étouffante. Elle s'est néanmoins pliée en quatre pour les protéger, et c'est bien pour elle qu'il tient sa langue devant des né-moldus.
Malva, sa soeur jumelle, est le soleil qui illumine sa vie ; bornée, grande gueule, volontaire, elle s'est extirpée des ténèbres sans peur, et l'entraine souvent à sa suite. Mika ne s'entend pas toujours sur tout avec la blonde, mais ils sont liés à jamais, et ils n'ont pas souvent besoin de parler pour se comprendre : après dix-sept ans de vie commune, n'ayant quasi jamais été séparés, ils sont presque un vieux couple. Il est d'ailleurs très jaloux de ses petits copains, qu'il menace l'air de rien. Malva ne peut rien dire, puisqu'elle fait la même chose de son coté...
Et enfin, le petit dernier, Savva. Petit oisillon tombé du nid on ne sait trop comment, il est le plus calme de tous les Romanov, le plus à même sans doute de se faire une vraie place plus tard, en tant que professeur, ou chercheur, ou même politicien. Il est souvent plongé dans ses livres, et Mika lit donc avec lui, heureux quand il peut lui arracher cinq mots d'affilée. Avec Savva, Mika peut être un grand frère protecteur, mais surtout un ami et un confident.

Quel a été votre premier acte magique ?  ◊ Ce devait être lors d'une réunion familiale, un été, alors que tout le monde faisait la sieste à l'ombre sur la terrasse, dans la torpeur induite par un repas trop copieux. Mika avait trois, quatre ans tout au plus, et trop d'énergie. Il avait donc couru jouer dans le parc avec sa soeur et des cousins, jusqu'à ce que l'un d'eux le pousse dans la mare. Là où il aurait pu se noyer, alors que son cousin le plus proche, pétrifié, le regardait sans pouvoir l'aider, l'eau s'écarta tout simplement autour de lui, comme évaporée. Ses parents arrivèrent à temps, alertés par les cris, pour voir Malva accroupie dans la boue en train d'aider Mika à remonter la pente de leur mare désormais vide.

Comment avez vous vécu la prise de pouvoir de Voldemort et la présence des Carrow à Poudlard ? ◊ Il n'avait que douze ans, mais Mika ne s'abaissera pas à faire croire qu'il a mal vécu cette année là, ni qu'il a fait profil bas. Avec sa famille, les idées de son père et l'ambiance générale faisant des Serpentards des rois du monde, il a tout simplement participé au régime des Carrow sans ciller. Petit cafteur en classe, délateur zélé en dehors lorsqu'il pouvait causer du tords à quelqu'un qu'il n'aimait pas, il n'a que très peu vu les aspects négatifs du régime. Du moins, jusqu'à la bataille finale, puis la fin du règne des Mangemorts. D'un coup, tous ceux qu'il avait menacé se retournèrent contre lui avec des yeux brillants de vengeance, et Mika comprit sans doute trop tard qu'il n'y avait rien de grand à se comporter comme un tortionnaire.

Comment avez vous réagi au déplacement du château en Afrique ?  ◊ Assez mal, au tout début. Il s'appliquait depuis plusieurs mois à cultiver une image de serpentard repenti, suivait ses cours avec assiduité, faisait profil bas - de toute façon il avait le moral dans les chaussettes après s'être fait larguer - et puis voilà qu'il n'y avait plus cours, qu'ils étaient coincés là sans savoir comment, et à ne pas douter on leur mettrait ça sur le dos, encore. Cependant, il sait aussi reconnaître une opportunité quand il en voit une ; ici, pas de raison pour qu'il ne se taille pas une part du lion et qu'il ne règle pas quelques comptes au passage.


Your story
Mika est né d'une famille où le fort caractère est un gène, transmis des deux parents, et n'a pas déçu quand à sa capacité à s'affirmer en tant que petit garçon ténébreux, colérique, boudeur et comme enfant, puis ado, peu aimable et difficile à apprécier. La présence d'un grand frère trop agé pour réellement s'occuper de lui et de sa soeur n'a pas aidé son père à l'accepter comme son héritier de rechange, et sa mère était parfois - de son point de vue - trop occupée à coiffer sa soeur, puis à materner son petit frère pour faire attention à lui. Petit, il se retrouvait donc seul, ou à faire des bétises pour être remarquer, ce qui lui attirait souvent les foudres de son paternel, lequel ne pouvait pas lever la main sur ce garnement par crainte de sa propre femme. Mika n'a donc jamais pris la raclée qui aurait peut-être pu sauver son caractère, et a continué sur sa lancée d'enfant terrible, bien aidé en cela par Malva, sa jumelle, sa soeur, la femme de sa vie. Liés comme les doigts de la main jusqu'à Poudlard, s'ils se montraient bien différents dans leurs tempéraments et leurs colères, ils ont toujours eu en commun une profonde haine pour les idiots, pour les règles imbéciles, et pour les ordres sans raison.

L'idéologie mangemort étant quelque chose avec laquelle il grandit, persuadé d'être meilleur que les autres enfants qu'il pouvait croiser en raison de son ascendance ; son père avait un poste à l'ambassade russe, ils étaient riches, pourquoi ne seraient-ils pas en plus meilleurs en raison de leur sang ? Le petit garçon ne voyait pas de problème avec une différence de traitement, et cela se sentait dans son attitude en société, pour le plus grand plaisir de son père et de son frère ainé, lorsqu'ils prenaient le temps de s'occuper de lui. Sa soeur était un peu plus agréable avec les autres, mais Mika mettait ça sur le fait qu'elle était une fille, après tout.

Toute son enfance, il resta donc ce petit diable un peu snob, un peu méchant, rejoignant Poudlard sans se soucier de ce qui se passait en dehors de son manoir ; son père leur avait donné des instructions avant de rejoindre l'école. S'il se comportait bien avec les Carrow et faisait honneur à sa famille, il ferait de grandes choses plus tard.

Pendant un an, il se comporta donc parfaitement ; parfaitement pour un fils de mangemort. Chaque personne commettant une infraction devant lui était cafté aux professeurs, chaque élève qui l'ennuyait un minimum finissait chez les Carrow... il ne se rendait même pas vraiment compte de ce qu'il leur faisait subir, heureux avec ses amis serpentards, lesquels pensaient tous comme lui. Pourtant, tout autour de lui, les signes de mal être étaient présents, les regards étaient lourds, et malgré ses grands airs, Mika n'avait que douze ans quand la guerre prit fin, le laissant marqué par une bataille qu'il avait vécu caché, une famille déchirée, avec son père en prison et son frère ainé en cavale. Le jeune garçon qu'il était venait de se faire tirer de sous les pieds le tapis de grandeur et de pureté en lequel il avait toujours cru, sans que personne ne lui explique comment, pourquoi. Sa mère, sa soeur, même son petit frère, semblaient accepter la défaite, remontant la pente aussi vite que possible, souhaitant effacer toutes traces de leur ancienne allégeance, mais Mika était incapable d'aller aussi vite, de se défaire des habitudes et pensées de toute une vie, quitte à payer un peu plus cher que les autres ses bourdes. Bourreau, il devint victime, à la différence près qu'il n'avait plus guère d'amis sur lesquels se reposer pour se venger ou le défendre. Les rares à ne pas faire profil bas ou faire semblant d'avoir toujours été du bon coté avaient tous les mêmes ennuis que lui, et s'ils formaient un petit groupe d'enfants de mangemorts assez soudé, dés que les gryffondors leur tombaient dessus, c'était chacun pour soi.

En raison de ces problèmes à admettre la défaite, mais surtout à changer, tout simplement, la scolarité de Mika devint compliquée. Se détachant un peu de sa soeur, préférant rester avec Savva, qui lui au moins ne s'acharnait pas à lui expliquer les vingt milles raisons pour lesquelles les moldus étaient aussi humains que les sorciers, il se plongea dans ses études. Toutes les crasses lui étaient faites en cours ; encre sur les examens, potions brisées, sorts pour le déconcentrer. Mais au fil des jours, des mois, le russe commença à supporter les brimades, tout simplement parce qu'il connaissait toutes ces pratiques ; lui même les avait pratiqué sur les né moldus et traîtres à leur sang, deux ans plutôt, et il avait développé des moyens de sauver ses cours, ses copies d'examen, pour s'élever ainsi au dessus des bêtises adolescentes. Les professeurs avaient été les plus rapides à lui pardonner, alors qu'ils le voyaient encaisser, réviser, et rafler de très bonnes notes sans s'en vanter ou rabaisser d'autres élèves.

Le reste de la population étudiante... n'y était pas encore parvenu. Tout comme lui ne pardonnait pas à son père d'avoir bousillé leur vie pour un Seigneur des Ténèbres fou, à sa mère d'avoir décidé de faire table rase de leur héritage pour se lancer corps et âme (et amantes) dans la modernité. Ses parents étaient, tous les deux, assoiffés de pouvoir, d'argent, comme s'ils ne se sentaient pas légitimes à le posséder. Malva, elle, semblait être faite pour cette nouvelle époque et lui ne faisait que la suivre, la laissant éclairer le chemin. Le temps viendrait, il en était persuadé, où il pourrait à nouveau faire ses preuves et la guider elle aussi, mais il fallait attendre de sortir de Poudlard pour espérer que les choses changent.

Ou alors, attendre l'Afrique. Jamais il n'aurait pensé dire cela, mais c'était la meilleure chose qui puisse lui arriver : dire adieu à la civilisation, aux moqueries, aux chuchotis, aux lettres de leur mère qui ne savait pas trop comment parler à un adolescent énervé, et avoir une seconde chance. Oh, il ne se faisait pas d'illusions, les rivalités existaient toujours, mais il était temps de faire une pause, pour simplement assurer leur survie. Jusqu'au moment où il pourrait se venger, sans jamais que personne ne puisse le croire coupable, jusqu'au moment où il pourrait regarder ses ennemis dans les yeux et leur faire comprendre qu'ils étaient en vie grâce à lui.


behind blue eyes
Prénom/Pseudo : Justine / Tussanus Postea.
Âge : 26 ans  cry .
Présence rp : souvent.
Comment êtes vous arrivés là ? mes autres personnalités m'ont forcée.
Autre chose : Romanov pour vous (dés)servir.
Crédits : avatar © solaris & image © tumblr.


Code:
[b]Matthew Hitt[/b] ▬  M. Maksim Romanov

_________________
Because cunning is not cowardice,
and ambition is not a sin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 59
Gallions : 0

 Admin



MessageSujet: Re: (Accepté) maksim - bad reputation   Mar 20 Juin - 19:37

"Un Romanov, donc. Et tu as une soeur jumelle ? Je plains vos parents... Quoi, non, je n'ai rien dit ! Hm, ta place est toute trouvée, j'espère que tu sauras découvrir les véritables valeurs des SERPENTARDS ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(Accepté) maksim - bad reputation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maksim :D
» J'ai accepté par erreur ton invitation (Fini)
» This is not a story about forgiveness ▽ (maksim)
» Présentation : Maksim Boja [Validée]
» [Accepté]Sho Nagoshi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Africa :: Les choses sérieuses :: Présentations :: Survivants de la Savane-